HUE, UNE VILLE AU COEUR DE L'HISTOIRE VIETNAMIENNE
  

HUE, UNE VILLE AU COEUR DE L'HISTOIRE VIETNAMIENNE

Vietnam, Vietnam le 26/11/2012

 

Nous arrivons à Hue vers 20h30, après 26h de train (10h de train de nuit, 2h de gare, et 14h de train de jour). A la sortie de la gare, nous sommes un peu fatigués, regardons rapidement le plan dans notre guide, puis longeons la rivière pour nous diriger vers l’hôtel que l'on a repéré. Nous ne reconnaissons pas les noms des rues et, au bout de quelques minutes, nous nous rendons compte que ce n'est pas la rivière principale que nous suivons, mais un autre cours d'eau. Nous nous sommes éloignés de notre but... Vu qu'il y a des hébergements ici aussi, nous décidons de rester là pour cette nuit. Nous trouvons une Guesthouse, déposons tout notre bardage et partons manger. Nous optons pour un petit « boui-boui », juste en dessous, proposant du Banh Canh (soupe avec une « galette » de riz découpée en lamelles, des légumes et du poisson). Nous avons apparemment choisi le bon lieu. En effet, peu de temps après s'être attablés, plusieurs groupes de jeunes s'installent sur les petites tables autour de nous.

banh canh

Nous ne tardons pas à nous coucher pour faire une bonne nuit dans un grand lit qui ne bouge pas.

Hué se trouve en plein centre du Vietnam, où la mousson n'est, souvent, pas terminée à cette époque. Nous avons lu des récits de personnes ayant connu de grosses inondations un an auparavant. Nous avons de la chance, il fait chaud sous un grand ciel bleu. Nous décidons donc d'en profiter pour visiter la Cité Impériale au cœur de la citadelle.

grand beau temps

Situé à la « frontière » de ce qu'était le Vietnam du Nord et le Vietnam du Sud, Hué s'est retrouvée au centre de plusieurs faits marquants dans l'histoire du pays. En 1802, l'empereur Gia Long fonde la dynastie Nguyen. Dans le but de réunifier le Nord et le Sud, Hué se voit attribuer le statut de capital à la place de Hanoï, et la construction de la citadelle commence. La ville prospère malgré l'influence grandissante des colonisateurs. Après les Français à Madagascar, les Espagnols en Amérique du Sud, les Anglais en Nouvelle-Zélande, nous retrouvons les Français en Indochine. En 1885, les forces Françaises répondent à une attaque Vietnamienne en bombardant la citadelle, brûlant la librairie impériale, pillant...
Pendant la Seconde Guerre Mondiale, la France rappelle ses troupes. Pourtant, dès la fin de la guerre, les Français reviennent au Vietnam pour confirmer leurs statuts de colonisateurs. Les Américains, considérant la lutte des Français contre les forces armées d'Ho Chi Minh comme un frein à l'expansion du communisme, mettent en place des forces militaires et soutiennent le gouvernement du Sud. En 1968, les Nord Vietnamiens et les forces Viet Cong lancent l'Offensive du Tet et s'emparent d'Hué. 3 semaines plus tard, les Américains ripostent en frappant la citadelle et en utilisant du Napalm sur la cité Impérial. Ils devaient apparemment détruire la ville pour la sauvée...

Après de nombreuses guerres, le Vietnam est aujourd'hui, un pays indépendant. La Citadelle et la Cité Impériale sont devenues « monuments classés à l'UNESCO ».

cité impériale

Quelques bâtiments ont été épargnés, certains ont été remis en état, des travaux de restaurations sont en cours sur d'autres, mais il reste encore de nombreuses ruines. C'est le cas notamment de la Cité Interdite Pourpre, une cité dans la Cité Impériale. Cette dernière est divisée en plusieurs quartiers, chacun ayant sa spécificité : lieu de réunion et d'accueil de personnalités, résidences des empereurs, maisons des mères et reines, jardins... Nous restons une bonne partie de la journée à parcourir les lieux, sous une chaleur assommante. Cela nous change des températures assez fraîches de Sapa.

A l'entrée de la cité impériale cité impériale

cité impériale cité impériale cité impériale

cité impériale

Le lendemain, nous commençons la journée par un tour au marché. Celui-ci est assez grand et étendu.

marché

Nous arpentons les allées un bon moment avant de trouver un stand ou prendre notre petit-déjeuner. Nous prenons chacun une « boisson » au hasard: bonbons, banane et glaçons pour Gaëlle, fruits confis/au sirop et glaçons pour Jérome. Nous mangeons également des sortes de rouleaux de printemps et raviolis vapeur, accompagnés d'une délicieuse sauce à la cacahuète.

miam miam

Voyant notre curiosité et notre intérêt pour ce type de nourriture, la cuisinière nous amène, un à un, toute une série de plats qui sentent et semblent tous bons. Nous ne pouvons malheureusement pas tout goûter et nous nous en tenons là pour aujourd'hui. Une fois ravitaillés, nous allons faire un tour dans un quartier de Hué où l'on peut voir une Pagode. Des fidèles sont en pleine cérémonie, nous restons un peu à l'écart pour ne pas déranger, tout en faisant quelques photos.

Pagode et fidèles

Dans les ruelles de ce quartier, nous observons plusieurs artisans à l'ouvrage : sculpteurs, fabrique d'encens, brodeurs.

brodeuse

 

En dehors des plats typiques et parfois peu communs pour nous, nous nous régalons également de la richesse en fruit de ce pays : fruit du dragons, kakis, mandarines, longanis, ananas, bananes, zattes, mangues, papayes, mandarines, mangoustines....

fruit du dragon mangoustine


Le beau temps était au rendez pour ces deux jours ici, nous espérons que cela continuera pour Hoi An, légèrement plus au Sud.


 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Vietnam