HANOÏ : NOS PREMIERS PAS AU VIETNAM
  

HANOϠ: NOS PREMIERS PAS AU VIETNAM

Vietnam, Vietnam le 14/11/2012

 

Nous arrivons à Hanoï tôt le matin et, après avoir rapidement récupéré nos bagages, nous sortons de l'aéroport : nous voilà en Asie !

Nous prenons un mini-bus pour nous rendre dans le centre. Lorsque nous nous rapprochons, le « contrôleur » demande à chaque passager dans quel hôtel il va, pour le déposer au plus près. Nous lui disons que nous avons repéré une auberge, mais que nous n'avons pas encore choisi. Il nous répond : « pas de problème, le mieux est de venir jusqu’à mon agence ». Nous refusons poliment pour ne pas entrer dans son jeu et lui indiquons un endroit où nous arrêter. L'auberge que nous avons repérée est complète. Nous tournons un peu et trouvons une autre Guesthouse (des propriétaires de maisons ou petits immeubles habitent une partie de celui-ci et louent plusieurs chambres). Elle se situe dans le vieux quartier, dans une toute petite rue sans circulation : parfait pour visiter ce quartier tout en étant au calme. Ce qui ne nous paraît pas négligeable après le premier aperçu haut en couleur et en bruit que l'on a eu de la ville.
Nous sommes un peu fatigués par les vols et le décalage horaire, nos premières activités au Vietnam sont donc : douche et sieste. Lorsque nous nous réveillons, il fait déjà sombre dehors. Il n'est, pourtant, pas aussi tard qu'on le croit : la nuit tombe tôt ici, aux alentours de 17h15.

Nous avions seulement grignoté à midi, nous avons donc faim et décidons d'aller manger. Nous pensions être seuls au resto à cette heure-ci, mais non, il y a même beaucoup de monde. Notre premier plat Vietnamien se nomme Cha Ca, une spécialité de Hanoï, que nous dégustons avec deux bières « Hanoï ». Le serveur nous amène une plaque de cuisson, des vermicelles de riz, une montagne d'herbe (épinard, coriandre, basilic...), une sauce épicé et des cacahuètes (que l'on a commencé à grignoter en croyant que c'était pour l'apéro). Il revient, ensuite, avec une poêle dans laquelle se trouve poisson, huile et assaisonnement. Il nous fait une démo pour nous expliquer comment faire et après c'est à nous de jouer : il faut mettre des herbes à cuire avec le poisson, prendre une poignée de vermicelle que l'on dépose dans notre bol, ajouter quelques cacahuètes, compléter avec un ou deux bouts de poissons et des herbes et terminer par un peu de sauce épicé. Le tout avec des baguettes ! Nous avons l'habitude de nous en servir, donc on s'en sort. C'est amusant à faire et très bon à manger. Nous sommes de retour dans notre chambre avant 19h et retournons nous coucher peu de temps après.

Les jours suivants, nous alternons entre visite de la ville et phases de repos dans la chambre. Il nous faut un moment pour nous réhabituer à toute cette agitation et aux quelques sollicitations, après 2 mois et demi de calme dans Mighty. De plus, les phases de repos nous permettent de faire des mises à jour du blog en terminant tous les récits de Nouvelle-Zélande. Nous avions pris beaucoup de retard...

Nous serpentons dans les rues du vieux quartiers où chacune a sa spécialité : chaussures,   vêtements, bijoux, tôlerie, instrument de musique...

rue aux chaussures fabricants de boites en etain

Nous faisons un petit tour par le marché de Dong Xuan.

légumes

Cette balade nous permet également de visiter quelques temples et une ancienne demeure restaurée.

ancienne demeure ancienne demeure

Cela est intéressant à voir, vivant et coloré. Par contre, la circulation est assez usante et les scooters agacent quelque-peu Jérome. Non seulement il y en a de partout, ils roulent n'importe comment (selon nos références), mais, surtout, ils se garent tous sur les trottoirs. Cela oblige les piétons à marcher sur la route...

quelques scooters le trottoir c'est pas pour les pietons!

Pour traverser, c'est encore une autre histoire (qu'il faut vivre pour se rendre compte).

circulation fatiguante

Nous visitons également le temple de la littérature, un complexe de jardins et temples ayant accueilli l'école formant l'élite du Vietnam, selon l'enseignement de Confucius et ses disciples.

jardins et temples Confucius

Chaque année le nom des docteurs diplômés sont gravés sur un bloc de pierre qui repose sur une tortue. Nous remarquons d'autres représentations de tortues dans le temple. Nous apprenons, par la suite, que cet animal symbolise la sagesse et la longévité.

tortue 1 tortue 2

Nous voulions aller voir le spectacle des « Watter Puppets » (marionnettes sur l'eau), mais le spectacle est complet pour plusieurs semaines.

Outre la culture et les paysages du Vietnam, ce qui nous attirait dans ce pays, c'est également sa nourriture (nous avons un très bon restaurant Vietnamien à Montbrison). Nous nous en donnons donc à cœur-joie en gouttant différents plats, parfois dans des restaurants « pour touristes », parfois dans des restos plus « locaux », assis sur de toutes petites chaises en plastiques. Nous mangeons, notamment, une soupe de nouilles, légumes et anguilles séchées : Mien Luon. Nous prenons également un bon jus de fruits frais, en terrasse.

jus en terrasse

 

D'Hanoï, nous prenons un bus-bateau-bus pour rejoindre l’île de Cat Ba, aux portes de la baie d'Along.

 

Commentaires

 Nanou
Dcidment vous tes bien gourmands! Vous tes trs attirs par la gastronomie locale, rgalez-vous bien vous nous en ferez profiter a votre retour.



Autres récits de voyage

Autres Recits en Vietnam