TEKAPO & MT COOK : MIGHTY NE ROULE PLUS SEUL
  

TEKAPO & MT COOK : MIGHTY NE ROULE PLUS SEUL

New Zealand, Nouvelle-Zélande le 23/10/2012

 

Nous nous installons, dès le matin, dans un camping à Ashburton où viendront nous retrouver Magali et Gilles en fin d'après-midi. Nous profitons de cette journée pour nous remettre à niveau : plein d'essence, de nourriture, ménage, blog, lessive, taillage de barbe... De quoi être parés pour reprendre la route tous les 4 demain matin. Après de nombreuses heures d'avion, d'aéroport et leur première heure et demi de route à bord de leur camping-car, Magali et Gilles arrivent. Nous les laissons s'installer et prendre leurs marques dans leur véhicule puis nous arrosons les retrouvailles autour d'un petit vin blanc Néo-Zélandais.

retrouvailles

Nous petit-déjeunons tous ensembles et commençons à rouler en direction du lac Tekapo. Pour leur premier jour en Nouvelle-Zélande, Magali et Gilles n'ont pas beau temps : il pleut tout le début du trajet et tombe quelques flocons dès que nous prenons de l'altitude.
Nous arrivons à Tekapo en fin de matinée et Charlie (leur camping-car) connaît son 1er  « incident technique », une vis dans le pneu avant droit : pschhhhhhh ! Un petit tour chez le réparateur et nous nous posons au bord du lac, près d'une petite chapelle, pour le déjeuner. Le temps est gris, le plafond est bas, mais le lac à tout de même une belle couleur.

pause dejeuner

Nous marchons ensuite jusqu'à l'observatoire du Mt John offrant un large panorama sur le lac, les plaines et les montagnes aux alentours. Comme par magie, le temps se dégage pour nous laisser apprécier le paysage et la magnifique couleur turquoise de ce lac de glacier (la couleur provient de fines particules en suspension dues à l'érosion de la montagne par les glaciers).

tekapo

belle eclaircie

Nous ne nous éternisons pas au sommet car nous voyons avancer rapidement vers nous d'énormes nuages noirs.

les nuages arrivent

Nous avons tout juste le temps de redescendre au camping-cars que de gros flocons de neige tombent déjà. Lorsque nous empruntons la route menant au lac Pukaki, la neige devient encore plus dense mais, heureusement, s’arrête assez rapidement. Nous garons Mighty et Charlie dans un cadre sympathique : petit bois au bord du lac avec le Mt Cook en arrière plan.

charlie & mighty

La région est réputée pour ces ciels étoilés. Malheureusement pour nous, il y a soit quelques nuages, soit la lune est trop lumineuse pour nous permettre de profiter du spectacle.
Le lendemain, nous avons également le Mt Cook en point de mire lorsque nous longeons le lac en direction du village Aoraki/Mt Cook.

route pour mon cook

Nous nous renseignons au très beau visitor center sur les différentes possibilités de balades et en choisissons deux. La première passe par deux belles passerelles suspendues (au grand plaisir de Magali et Gaëlle), et mène à un point de vue sur le glacier Mueller et le fameux Mt Cook.

Mt Cook passerelle suspendue

C'est le plus haut sommet de Nouvelle-Zélande (3754m). Il conserve ce titre malgré la perte d'une dizaine de mètre lors du décrochement d'un bloc rocheux en 1991. Au delà de ce point de vue, le sentier n'est pas ouvert car des travaux de ré-aménagement sont en cours. Un hélico fait des « va et vient » pour déposer du matériel.

helico

 

La deuxième balade nous permet d'observer un long glacier plongeant dans un lac (qu'il alimente).

glacier

Quelques « Icebergs », détachés de l'extrémité du glacier, flottent et fondent lentement sur le lac.

quelques petits icebergs

 

Le soir, nous faisons escale à Twizel pour repartir, ensuite, vers Queenstown.

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Nouvelle-Zélande